Les Comtes de Poitiers (2)

Réservez votre Hotel dans le Val de Loire    Réservez votre Hotel à Poitiers

Vous etes ICI : Accueil > Poitou > Comtes de Poitiers (2) 
Ce sujet a 3 pages      suite : Comtes de Poitiers (3)
Les Comtes de Poitiers ont eu une grande importance pendant le Moyen Age, en effet au delà du Poitou ils sont devenus Ducs d'Aquitaine dominant ainsi la plus grande partie du sud de la France.
Le Comté de Poitou est à l'origine une partie du Duché d'Aquitaine. Les premiers Comtes sont apparus pendant le règne de Charlemagne.

Au Xème siècle, les Comtes réussissent à préserver leur autonomie à la fois vis à vis des Rois Carolingiens et des Robertiens Ducs de France qui à plusieurs reprises ont essayés de s'approprier le Poitou et l'Aquitaine.
Le Comte de Poitiers parvient meme à étendre son influence sur toute l'Aquitaine. Guillaume le Grand a réussi a constituer un véritable état Aquitain en réussissant à effacer ses insuccés militaires. Les Comtes de Poitiers ont alors toujours été simultanément Ducs d'Aquitaine.

C'est à cette époque que la société féodalie se développe. Le Poitou se restructure et se subdivise en Vicomtés qui rapidement deviennent héréditaires. A la fin du IXème siècle apparaissent les Vicomtés de Thouars, de Melle et d' Aulnay. Les Vicomtes de Thouars ont dominés la partie ouest du Poitou pendant tout le Moyen Age. Au début du Xème siècle ce sont les Vicomtes de Chatellerault  qui exercent leur pouvoir au nord de Poitiers, aux confins de la Touraine. Simultanément certaines Seigneuries du Poitou émergent: Parthenay, Talmond, Mauléon, Charroux et Lusignan.
La famille des Seigneurs de Lusignan aura une grande importance dans l'Histoire Médiévale et en particulier pendant les Croisades: un de ses membres deviendra roi de Jérusalem et elle se maintiendra sur le royaume de Chypre pendant plusieurs siècles.

Les Seigneurs du Poitou
Vous pouvez ausi vous interesser aux différents Seigneurs du Poitou et plus précisément aux Vicomtes de Thouars qui ont dominé la partie ouest du Poitou pendant tout le Moyen Age et aux Vicomtes de Chatellerault  qui eux, exercaient leur pouvoir au nord de Poitiers, aux confins de la Touraine.
Histoire de France    La Féodalité au Moyen-Age 

Carolingiens  , Rois de France Carolingiens  , Robertiens  , Capétiens 

Comtes d'Anjou  ,  Comtes de Blois  ,  Plantagenets


Visitez   Chauvigny   St Savin   Angles sur l'Anglin   Le Poitou   Poitiers   Thouars   Parthenay 

Les Eglises Romanes du Poitou    Loudun    Chatellerault    Richelieu    Chinon   

Réservez votre Hotel :   Val de Loire et Cote Atlantique    Chartres   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   Le Mans   Rennes  La Baule   Les Sables d'Olonne   Niort   Chateauroux   Bourges   Montluçon

Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :
Histoire de France   Rois de France

Moyen-Age     Vie au Moyen-Age    Arts au Moyen-Age    Peinture Médiévale   Art Gothique

Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France,   le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.

Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix. L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.







Les Comtes de Poitiers

Premiers Comtes de Poitou d'avant 800 à 935        Comtes de Poitou de 1039 à 1123

Abbon, Emenon   Ramnulf I   Bernard de Gothie   Ramnulf II   Aymar   Ebles Manzer
Guillaume Tete d'Etoupe   Guillaume Fier à Bras   Guillaume V le Grand   Guillaume VI le Gros   Eudes   Agnès de Bourgogne
Guillaume VII   Guillaume VIII   Guy-Geoffroy (Guillaume VIII)   Guillaume IX   Guillaume X


Guillaume Tete d'Etoupe (935-962)

Il est né vers 915, c'est le fils de Ebles Manzer et d'Adèle de Wessex.
Dès sa prise de fonction il va recevoir l'investiture de son Comté par le Roi Raoul et le beau frère de celui-ci, Hugues le Grand lui fait épouser Adèle de Normandie dont il aura deux enfants: Guillaume Fier à Bras qui suit et Adélaide, l'épouse de Hugues Capet futur Roi de France. Guillaume Tete d'Etoupe a bénéficié pendant toute la durée de son principat de l'aide et des conseils avisés de son frère Ebles, Eveque de Limoges.
Dès le début d son règne il crée deux nouvelles Vicomtés à Chatellerault (entre Poitiers et Tours) et à Brosse (à la limite du Berry). Elles ont pour objectif d'assurer la protection du Comté au nord et à l'est.
En 936, pour prix de son intervention dans le couronnement du Carolingien Louis IV d'Outremer, Hugues le Grand se fait donner la tutelle du Poitou. Pour contrer cette avancée Robertienne, Guillaume appuie le Roi Louis dans sa lutte contre Othon de Germanie et Hugues le Grand. Louis IV d'Outremer est vaincu à la fois par Othon et par Hugues le Grand et il se réfugie à Poitiers. En récompense des services que lui a apporté Guillaume, Louis lui attribue l'Abbaye Saint Hilaire de Poitiers (le frère de Guillaume Ebles en est déjà le Trésorier). A cette époque la possession d'une Abbaye est signe de puissance et permet à son détenteur d'en utiliser les ressources (souvent issues de donations).
En 937 le Breton Alain BarbeTorte envahit et conquiert Nantes et le pays d'Herbauges, Guillaume accepte de laisser ce pays en viager à Alain, il doit lui revenir à la mort d'Alain.
En 945 le roi Louis IV d'Outremer est fait prisonnier et remis à Hugues le Grand. Le comte Thibault de Blois se charge de garder le roi en prison. La pression de l'Empereur de Germanie et du Roi d'Angleterre obligent Hugues à libérer le Roi. Guillaume reste toujours aux cotés de Louis IV d'Outremer dans sa lutte contre Hugues le Grand, et le Roi l'en récompense en lui réattribuant, à la mort en 950 du Comte Raymond-Pons de Toulouse, le Comté d'Auvergne et le titre de Duc d'Aquitaine (qui avaient été retirés à son père Ebles Manzer). L'Eveque de Clermont, les Vicomtes de Brioude et de Clermont se rallient alors au Comte de Poitou.
A la mort de Louis IV d'Outremer en 954, pour prix de l'avènement de Lothaire, Hugues le Grand obtient à nouveau la tutelle du Poitou et de la Bourgogne. Guillaume refuse de se soumettre et Poitiers est assiègé par l'armée de Hugues. Guillaume arrive avec une armée de secours, le siège est levé et une bataille a lieu. Le Comte de Poitiers est battu et s'échappe difficilement. La mort de Hugues le Grand en 956 permet à Guillaume de rétablir sa situation car le nouveau Roi Lothaire d'une part et Hugues Capet, le fils de Hugues le Grand, sont des enfants encore mineurs. Pourtant peu de temps après Hugues Capet obtient à nouveau du Roi la tutelle (nominale) du Poitou, puis à la faveur des dificultés entre Lothaire et Hugues, Guillaume Tete d'Etoupe récupère le totalité de ses fonctions. Il meurt en 962 dans le monastère Saint Cyprien de Poitiers.


Guillaume Fier à Bras (962-995)

C'est le fils du précedent, il épouse en 968 Emma de Blois fille de Thibault le Tricheur Comte de Blois. Emma et Guillaume ont eu deux fils, Guillaume et Ebles. Son surnom le caractèrise car il s'avère impusif et violent. Au début de son règne il bénéficie de l'influence de son oncle Ebles Eveque de Limoges. Sa soeur Adélaide se marie avec le duc de France Hugues Capet en 969. Son mariage avec Emma de Blois renforce son autonomie vis à vis du Roi de France, Lothaire, de plus elle apporte en dot la place forte de Chinon ce qui donne à Guillaume un solide point d'appui pour se protèger des visées expansionnistes des Comtes d'Anjou. Emma est la fondatrice des Abbayes de Maillezais et en 990 de Bourgueil.
Au début des années 980, le roi Lothaire et le Comte d'Anjou Geoffroy Grisegonelle s'associent pour recreer un Roi d'Aquitaine qui est le fils de Lothaire, Louis. Celui-ci se marie avec la soeur du Comte d'Anjou, Adélaide, veuve du puissant Comte Gévaudan. Cette opération est dirigée contre le Duc d'Aquitaine mais elle se désagrège avec le fiasco du mariage de Louis et d'Adélaide qui a deux fois l'age de son mari. Ce dénouement est très heureux pour Guillaume Fier à Bras car à cette époque les effets de sa liaison avec la Vicomtesse Aldéarde de Thouars font qu'il est encore en opposition avec sa femme Emma de Blois et qu'il ne peut guère compter sur l'appui du frère de celle ci Eudes I de Blois. Emma ne se réconcilia avec Guillaume qu'en 988, mais trois ans plus tard elle se sépara à nouveau de son mari et retourna vivre à Blois avec son fils Guillaume.
Le Comte Geoffroy Grisegonelle d'Anjou réussit à conquérir par les armes des domaines autour de Loudun et Mirebeau aux dépens de Guillaume, cette conquete est entérinée quand Geoffroy se reconnait vassal du Comte de Poitou pour ces domaines. Ainsi en 981 Geoffroy Grisegonelle est présent à une assemblée tenue par Guillaume et où figurent tous ses principaux vassaux: les Vicomtes de Thouars, d'Aulnay, de Chatellerault, ...
Geoffroy Grisegonelle est aussi partie prenante à l'arrangement réalisé en 982 avec Guerech Comte de Nantes, le Pays de Retz est définitvement rattaché au Comté de Nantes, par contre la région côtiere reste rattachée au Poitou.
En tant que Duc d'Aquitaine Guillaume a beaucoup de mal à controler ses vassaux qui se battent entre eux. Ainsi le conflit entre le Vicomte Giraud de Limoges et le Comte Boson de La Marche pour la possesssion du puissant chateau de la Brosse dégénère et aboutit au meurtre du Choreveque Benoit de Limoges à l'initiative du Comte Hélie de Périgord, fils de Boson de la Marche. Ensuite Hélie et son frère Aldebert sont faits prisonniers par Guy, le fils de Giraud de Limoges. L'affaire s'achève avec la punition du meurtrier de Benoit qui est le frère d'Helie et d'Aldebert.
En 993 Guillaume Fier à Bras se retire d'abord dans l'Abbaye Saint Cyprien de Poitiers puis dans celle de Saint Maixent. Il cède ses pouvoirs à son fils Guillaume. Guillaume Fier à Bras est mort en 995. Emma de Blois quant à elle mourra en 1006.




Guillaume V le Grand (995-1030)

C'est le fils du précedent, il est né vers 975. Il épouse en premières noces Adalmode de Gévaudan dont il a Guillaume le Gros qui suit. En secondes noces il épouse Brisque de Gascogne dont il a Eudes qui suit, Adelais épouse du Comte d'Armagnac et Thibault mort jeune. Enfin en troisième noces il épouse Agnès de Bourgogne dont il a Guillaume VII Aigret qui suit, Guy-Geoffroy (Guillaume VIII) qui suit et Agnès l'épouse de Henri III Empereur d'Allemagne.
Dés son arrivée à la tete du Comté de Poitiers, Guillaume se trouve pris dans le conflit entre les Comtes de Blois et d'Anjou. En 996 ce dernier Foulques Nerra se trouve en situation difficile et il fait appel à Aldebert de Périgord évoqué ci dessus. Il est devenu Comte de Périgord et s'est remarié à Adalmode de Gévaudan la fille d'Adélaide d'Anjou (tante du Comte d'Anjou Foulques Nerra). Aldebert traverse le Poitou et prend Tours pour le Comte d'Anjou et retraverse à nouveau le Poitou impunément. Après son retour en Périgord il se soulève contre le Comte Guillaume et fait le siège de la forteresse de Gencay, il y est grièvement blessé et meurt peu de temps après à Charroux qui est alors la capitale de La Marche. Guillaume épouse alors Adalmode, la veuve du Comte de Périgord. Il accorde le Périgord à Boson de la Marche et s'accomode avec Eudes de Déols. Il se montre reconnaissant envers Guillaume II Taillefer Comte d'Angouleme qui l'a aidé lors de son accession au pouvoir, il lui donne la tutelle des Vicomtés de Rochechouart, Melle, Aulnay ainsi que celle des Seigneuries de Chabanais, Confolens et Ruffec et enfin il lui apporte son aide pour se marier avec Gerberge d'Anjou, la soeur de Foulques III Nerra.
Tous ces évènements contribuent à pacifier le Duché d'Aquitaine. Guillaume donne d'ailleurs une nouvelle signification à ce titre, au delà de la fonction militaire, le Duc d'Aquitaine devient, avec lui, progressivement un chef d'état.
Guillaume parvient à gerer avec beaucoup de duplicité le conflit entre les puissants Sires de Lusignan et les Vicomtes de Thouars. Le Vicomte Savary III de Thouars s'était emparé d'un domaine appartenant aux Lusignan. Guillaume promet à Hugues le Brun Sire de Lusignan de le lui rendre à la mort de Savary qui a lieu en 1003, mais en pratique il l'attribue au successeur et frère de Savary, Raoul. Pourtant les deux ennemis arrivent à s'entendre, Hugues doit épouser la fille de Raoul. Mais Guillaume fait échouer ce mariage en proposant à Hugues de Lusignan la veuve de Joscelin I de Parthenay (qui n'avait laissé qu'un fils en bas age). Une fois Hugues d'accord, le duc s'arrange alors pour que ce mariage échoue lui aussi et provoque la guerre entre le Vicomte de Thouars d'une part et le Sire de Lusignan et le Duc lui meme d'autre part. C'est pendant cette guerre que meurt le Vicomte Raoul vers l'année 1014.
Dans une autre affaire concernant Civray et mettant en jeu le Comte Bernard de la Marche, Hugues IV de Lusignan et Aimery I de Rancon, Guillaume manifesta encore beaucoup de duplicité, toujours aux dépens de Hugues et au bénéfice de Aimery de Rancon et de Bernard de la Marche cette fois. Hugues se facha et réagit violemment en s'emparant du chateau de Chizé, Guillaume fut obligé de traiter et cèda finalement à Hugues de Lusignan des domaines à Parthenay.
C'est vers 1006 qu'étant devenue veuf d'Adalmode, Guillaume se remarie avec Brisque soeur de Sanche-Guillaume Duc de Gascogne. Plus tard, à la mort de Sanche, qui n'avait pas d'héritier direct, le Duché de Gascogne sera réuni au Duché d'Aquitaine. Dans ces memes années les Normands font de nouvelles incursions dévastatrices en Poitou, ce furent les dernières. Pourtant le Duc Guillaume entreprend de renforcer la défense de la cote Atlantique en donnant la place de Talmond et le sud du pays d'Herbauges à une de ses fidèles Guillaume le Chauve (sans doute un batard de Guillaume Fier à Bras, donc demi frère du Duc). Guillaume le Chauve épousa Ameline la fille du Sire de Parthenay qui lui attribua des domaines permettant ainsi de constituer la nouvelle Seigneurie de Talmond, en meme temps il construisait une forteresse à la Roche sur Yon, dans l'arrière pays.
En 1019 Guillaume le Grand est veuf pour la seconde fois, il épouse alors Agnès fille de Otte Guillaume Comte de Bourgogne et d'Ermentrude petite fille du Roi de France Louis IV d'Outremer. Agnès est également la petite fille de l'ancien Roi Adalbert d'Italie. A cette époque Poitiers est en partie détruite par un incendie et Guillaume se consacre à la reconstruction de la ville. Il parvient à faire introniser le nouvel Eveque de Limoges, Geraud fils du Vicomte Guy de Limoges, par l'Archeveque de Bordeaux aux dépens du droit de l'Archeveque de Bourges, ce poste étant alors vacant. A la mort de Geraud, en 1022, Guillaume essaie de pérenniser ce type d'intronisation. Aussitot il se retrouve en conflit avec le nouvel Archeveque de Bourges et avec Robert II, le Roi de France qui a la tutelle du siège de Bourges. L'intervention de l'Eveque Fulbert de Chartres permet à Guillaume de faire amende honorable et de préserver l'attribution de Limoges à l'Eveque Jourdain.
En 1024 l'Empereur d'Allemagne Henri II décede, les Italiens profitent de la situation pour essayer de se rendre indépendants et proposent la couronne d'Italie au Roi de France Robert. Celui-ci se récuse et les Italiens se tournent alors vers Guillaume de Poitiers. Après avoir hésité et même fait un voyage en Italie Guillaume renonce à son tour ne voulant pas se trouver en conflit avec le nouvel Empereur d'Allemagne. L'affaire trouvera son épilogue plus tard avec le mariage de la fille de Guillaume, Agnès, avec l'Empereur d'Allemagne Henri III.
Guillaume fut un prince profondément religieux qui est allé en pélerinage à Rome et à St Jacques de Compostelle à plusieurs reprises. Pour autant il reste tolérant vis à vis de l'hérésie Manichéenne et des Juifs. Il a un role de régulateur et de médiateur dans les différents conflits entre hommes d'église de son Duché. Il en est ainsi en particulier dans les Abbayes de Saint Cyprien de Poitiers, de Saint Maixent, dans l'Eveché de Limoges et au Concile de Charroux. Il est ami avec Fulbert de Chartres.
Il a eu sept enfants de ses trois épouses. La dernière, Agnès de Bourgogne veut que le Comté de Poitiers et le Duché d'Aquitaine revienne à son fils aux dépens des fils ainé des précedents mariages. Pour éviter cette spoliation, Guillaume le Grand transmet ses biens de son vivant à son fils ainé Guillaume. Il meurt peu après dans l'Abbaye de Maillezais le 31 Janvier 1030.




Guillaume le Gros (1030-1038)

C'est le fils du précedent et d'Adalmode de Gévaudan, il est né en 1005 et devient Duc en 1030 avant meme la mort de son père. Guillaume a d'ailleurs été associé par son père dans de nombreuses affaires concernant le Duché d'Aquitaine. Il épouse Eustachie en 1030, dès la mort de son père. Elle est sans doute de petite noblesse et l'influence qu'acquiert la famille de cette dernière indispose les principaux Seigneurs d'Aquitaine. Simultanément Agnès de Bourgogne, la veuve de Guillaume le Grand, quitte la cour du Duc et le 1° Janvier 1032 elle épouse un Seigneur sensiblement plus jeune qu'elle, Geoffroy Martel Comte de Vendome et fils du Comte d'Anjou Foulques Nerra. Pour autant Foulques n'approuve pas ce mariage et a des relations difficiles avec son fils.
Agnès organise alors une ligue des Seigneurs Aquitains contre Guillaume le Gros, elle obtient l'appui du Vicomte Geoffroy II de Thouars et de ses vassaux. Au début de 1034 Geoffroy Martel quitte Saumur à la tete d'une armée et pénètre en Poitou, il se rend chez son allié à Thouars. Dans le meme temps l'armée du Duc Guillaume est à Moncontour, quinze kilomètres au sud est. Les deux armées se rencontrent près de la butte de Mont-Couer à Taizé. Geoffroy Martel remporte la bataille et fait Guillaume prisonnier. Il ne retrouve la liberté contre rancon qu'en 1037, et il meurt peu après le 15 décembre 1038. Il est enterré dans l'Abbaye de Maillezais. Entre temps, de 1034 à 1037, l'Eveque de Poitiers Isembert et le femme de Guillaume, Eustachie, ont réussi à maintenir l'unité de l'Aquitaine. Guillaume et Eustachie n'ont pas eu d'enfant et à la fin de 1038 se pose donc le problème de la succession.
L'héritier présomptif est Eudes devenu Duc de Gascogne à la suite de sa mère Brisque, la deuxième épouse de Guillaume le Grand.


Eudes (1038-1039)

Il est né en 1012, c'est le fils de Guillaume V le Grand et de Brisque de Gascogne. A la mort de son oncle Sanche Guillaume, vers 1032, il devient Duc de Gascogne. Puis à la mort de son frère Guillaume le Gros en 1038 il revendique le Duché d'Aquitaine. Simultanément Agnès de Bourgogne réclame le titre pour son fils Guillaume. Elle réussit à remobiliser ses partisans.
Eudes lève une armée et, partant de Bordeaux, marche vers le nord. Il meurt en 1039 lors de l'attaque de la place de Mauzé dans le sud Poitou. Il est enterré dans l'Abbaye de Maillezais.
La succession du Comté de Poitou et du Duché d'Aquitaine revient alors à Guillaume VII, le fils d'Agnès de Bourgogne. Le Duché de Gascogne passe à Bernard Tumapaler Comte d'Armagnac, le fils d'Adalais, la soeur d'Eudes.


Agnès de Bourgogne

Agnès de Bourgogne a marqué toute une époque de la vie du Poitou et de l'Aquitaine. Elle est la fille de Otte-Guillaume Comte de Bourgogne et d'Ermentrude petite fille du Roi de France Louis IV d'Outremer. Agnès est également la petite fille de l'ancien Roi Adalbert d'Italie.
Elle prend de l'importance dès son arrivée à Poitiers grace à l'influence qu'elle acquiert auprès de son mari Guillaume le Grand. A la mort de celui-ci, c'est elle qui crée une guerre de succession dont elle sort finalement vainqueur pour le bénéfice de ses enfants. Là encore son influence sur son second mari, Geoffroy Martel, est réelle. Pourtant Geoffroy est quelqu'un de dur et qui a une très forte personnalité.
Agnès de Bourgogne est elle meme une femme énergique et son action est bénéfique au Poitou et à l'Aquitaine. Elle est très attentive à ses relations avec l'Eglise, avec Geoffroy Martel elle fonde, en 1035, l'Abbaye de la Trinité de Vendome et l'Abbaye Notre Dame de Saintes dédicacée en 1047. Elle dote richement l'Abbaye Saint Florent de Saumur, l'Abbaye de Saint Maixent et l'Abbaye de Saint Jean d'Angely et participe à des donations en faveur de l'Abbaye du Ronceray et de l'Eglise de la Trinité à Angers. A Poitiers elle fait terminer les travaux de l'Eglise Saint Hilaire et élever la Collègiale Saint Nicolas.
Agnès réussit à marier sa fille Agnès avec le plus puissant personnage d'Europe, l'Empereur d'Allemagne Henri III. Le mariage est celèbré à Besancon le 21 octobre 1043. A partir de là elle séjourne à la cour d'Allemagne où elle prend de l'influence sur son gendre l'Empereur d'Allemagne. Elle pousse ce dernier à réintervenir en Italie et elle est présente lors du Concile de Sutri qui choisit comme Pape Clément II contre l'antipape Grégoire VI. Mais les Seigneurs Allemands se lassent de ses interventions et elle est de retour en Poitou avant 1047. Sa fille Agnès devint Régente de l'Empire d'Allemagne de 1056 à 1061 pour le compte de son fils Henri IV.
Pendant ces memes années son mari Geoffroy Martel affermit et étend son pouvoir, vainqueur de Comte de Blois à la Bataille de Nouy en 1044, il rajoute la Touraine à ses possessions. N'ayant toujours pas d'héritier d'Agnès, Geoffroy obtient le divorce pour cause de parenté vers 1047.
C'est dès 1044 qu'Agnès a laissé le pouvoir à son fils Guillaume VII en Poitou et Aquitaine. Elle essaie d'obtenir pour son second fils, Guy (appelé ensuite Guy-Geoffroy), le Duché de Gascogne en le mariant avec Garsende la fille d'Aldebert II de Perigord et de Alausie, seconde fille de Sanche Guillaume de Gascogne. En meme temps Agnès fait nommer un de ses fidèles, Archambaud, Archeveque de Bordeaux. Fort de tous ces appuis et de l'aide de contingents de son beau-père Geoffroy Martel, Guy se lance à la conquete du Duché contre Bernard Tumapaler Comte d'Armagnac d'une part et le Vicomte de Bearn, d'autre part. Au final un accord est établi: Bernard garde le titre de Duc de Gascogne, sa soeur Adelais d'Armagnac épouse Gaston le fils ainé du Vicomte de Béarn et Guy-Geoffroy devient Comte de Bordeaux et d'Agen. Ceci dure jusqu'en 1052 où Bernard d'Armagnac cède, sous contrainte et contre une somme d'argent, le titre de Duc de Gascogne à Guy-Geoffroy.
Après 1047 Agnès est de retour auprès de son fils Guillaume VII. Elle contribue à la détérioration des relations entre celui-ci et son ex beau-père Geoffroy Martel qui met Guillaume en situation difficile. La conséquence en est qu'après 1053 Agnès n'apparait plus dans l'entourage de son fils Guillaume VII. Elle continue néanmoins à intervenir en sous-main. L'arrivée de son second fils Guy-Geoffroy à la tete de l'Aquitaine contribue à l'écarter encore plus des affaires. Elle meurt le 9 novembre 1068 et est inhumée dans l'église Saint Nicolas de Poitiers.


Abbon, Emenon   Ramnulf I   Bernard de Gothie   Ramnulf II   Aymar   Ebles Manzer
Guillaume Tete d'Etoupe   Guillaume Fier à Bras   Guillaume V le Grand   Guillaume VI le Gros   Eudes   Agnès de Bourgogne
Guillaume VII   Guillaume VIII   Guy-Geoffroy (Guillaume VIII)   Guillaume IX   Guillaume X

Ce sujet a 3 pages      suite : Comtes de Poitiers (3)

Inspiré de :       Michel Dillange, Les Comtes de Poitou ( Geste editions 1985),       Pierre Riché, Les Carolingiens ( Pluriel 1983)


Livres sur l'Histoire du Poitou

Histoire de Poitou de Pierre Boissonade

Les Comtes de Poitou Ducs d'Aquitaine (778-1204) de Michel Dillange

Histoire des Comtes de Poitou et Ducs de Guyenne de Jean Besly


Histoire des Comtes de Poitou de Alfred Richard :
Tome 1 (778-993)       Tome 2 (993-1058)       Tome 3       Tome 4      

Isabelle d'Angoulême, reine d'Angleterre : Poitou-Charente - Aquitaine : itinéraire historique de Sophie Fougère

Les femmes du Poitou au Moyen Age de Isabelle Soulard

Les fortifications des Plantagenets en Poitou : 1154-1242 de M. Aurell

Le Prince Noir en Aquitaine (1355-1356) - (1362-1370) suivi de La bataille de Poitiers de J Moisan

Les prisonniers de la bataille de Poitiers de Françoise Bériac-Lainé, Chris Given-Wilson

Batailles de Poitiers en 30 questions de Elisabeth Carpentier

Autour de Marguerite d'Ecosse : reines, princesses et dames du XVe siècle : actes du colloque de Thouars, 23 et 24 mai 1997 de Philippe Contamine, Geneviève Contamine

Diane de Poitiers de Ivan Cloulas       Diane de Poitiers de Michel de Decker

La vie des Protestants du Poitou après la Révocation (de l'édit de Nantes) de Rivierre

Journal de Jean Migault ou malheurs d'une famille protestante du Poitou victime de la révocation de l'édit de Nantes (1682-1689)

De la Réforme à la Révolution en Bas-Poitou de Pierre Chauvet

Les exilés Acadiens en France au XVIIIe siècle et leur établissement en Poitou de Ernest Martin




Visitez 
Les Eglises Romanes du Poitou  ,   Chauvigny  ,   Angles sur l'Anglin  et   Saint Savin  ,   Les Eglises de Poitiers

Informez-vous sur la société féodale du Poitou: 
Les Comtes de Poitiers     Les Seigneurs du Poitou     Les Vicomtes de Thouars

Les Vicomtes de Chatellerault     Les Seigneurs de Parthenay    



 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel en Espagne     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague