Menton et ses environs

Vous etes ICI : Accueil > Cote d'Azur > Menton et ses environs 
Votre Hôtel à :  Nice   Villefranche   Cap Ferrat   Beaulieu   Monaco   Roquebrune Cap Martin   Menton
Panorama sur Menton
Panorama sur Menton, la vieille ville
Menton se situe, au bord de la mer Méditerranée, sur la frontière franco-italienne (celle-ci n'est qu'à trois kilomètres du centre-ville), la ville italienne la plus proche est Vintimille. Protégée par les montagnes, la station bénéficie d'un climat doux en hiver, d'où une bonne fréquentation hivernale, mais c'est aussi une station balnéaire réputée pendant les autres saisons.
La ville ancienne (cf photo ci-dessus) supervise la baie qui s'étend entre le Cap Martin et le Cap Mortola.
La ville moderne se développe vers l'Ouest en direction du Cap Martin et de Roquebrune, qui est aussi une station intéressante. Roquebrune a conservé son centre médiéval avec un chateau-fort trés ancien (Xème siècle). Toujours vers l'Ouest, on atteint ensuite Monte-Carlo et Monaco.
Menton a su développer de nombreuses manifestations culturelles (par exemple le festival de musique de chambre) et elle est une des stations phares de la Côte d'Azur.

L'arrière-pays de Menton est assez montagneux et possède des villages intéressants, à commencer par Gorbio, Sainte Agnès et Castellar.
La route en direction de Sospel offre de splendides panoramas sur la mer Méditerranée. Sospel était jadis était une ville relativement importante, au delà une route sinueuse monte au col de Brouis (880 m), puis permet d'atteindre Breil sur Roya et Tende.

La Cote d'Azur   Monaco   Nice, le Pays Niçois   Vence, Cagnes   Antibes-Juan les Pins   Grasse

Cannes   L'Estérel    Saint Tropez               Côte d'Azur et Riviera Italienne

Découvrez la Provence Antique     Vaison la Romaine        Gênes et la Riviera Italienne

Livres sur la Provence et la Cote d'Azur

Réservez votre Hôtel à Menton (1)    Menton (2)     Roquebrune Cap Martin (1)    Roquebrune Cap Martin (2)



Provence-Côte d'Azur  Côte d'Azur  Provence  Aix-en-Provence  Antibes  Arles  Avignon  Cannes  Fréjus  Golfe-Juan
Grasse  Hyères   Istres   Juan-les-Pins   Le Lavandou   Les Baux-de-Provence   Marseille   Menton   Monaco   Montélimar
Mougins  Nice  Nîmes  Orange  Saint-Raphaël   Sainte-Maxime   Saint-Tropez   Saint-Rémy-de-Provence   Toulon  Valbonne


Menton

Panorama sur Menton
Panorama sur Menton
Menton se situe, au bord de la mer Méditerranée, sur la frontière franco-italienne (elle n'est qu'à trois kilomètres du centre-ville).
Menton a une allure méditerranéenne avec une influence Italienne. La vielle ville (cf photo ci-dessus) supervise la baie qui s'étend entre le Cap Martin et le Cap Mortola. L'ensemble formé par l'église Saint Michel (cf photo à gauche), la Chapelle des Pénitents Blancs et les maisons environnantes est trés caractèristique. En position avancée dans la mer, le Bastion du XVIIème siècle a été transformé en un musée dédié à Jean Cocteau.

Centre ancien

Menton: Quai Bonaparte
Menton: Quai Bonaparte
Le Quai Bonaparte est un des points d'entrée dans la ville ancienne, une rue avec des escaliers permet d'accéder à la Basilique Saint Michel.

Rue ancienne de Menton Rue ancienne de Menton
Rues anciennes de Menton
Rue ancienne de Menton

Le vieux Menton est installé sur un promontoire rocheux au dessus de la mer. Les rues sont étroites et en pente, elles sont coupées par de nombreux escaliers. Les photos ci-dessus et ci-contre permettent de se faire une bonne idée de l'allure de la ville ancienne.

La rue Longue était la principale artère de la ville jusqu'au XVIIème siècle, c'est un tronçon de l'ancienne voie Romaine Julia Augusta. La vieille ville était protégée par des fortifications percées par huit portes. Il en reste deux, les portes Saint Julien et Saint Antoine qui donnent sur la rue Longue.

La rue Saint Michel est dotée de nombreuses boutiques et commerces, elle effectue la transition entre la ville ancienne et la ville moderne. A noter la place aux Herbes, en contrebas de la rue, qui offre une belle vue sur la mer.



Rue ancienne de Menton




Menton: Promenade de la Mer
La Promenade de la Mer
La Promenade de la Mer longe la Méditerranée au pied de la vieille ville, elle a conservé ses immeubles anciens (cf photo ci-contre) comme de nombreuses stations balnéaires italiennes.

La Promenade de la Mer est pourvue de nombreux restaurants.


Menton: Promenade de la Mer








Garavan

Menton: le quartier Garavan
Menton: le quartier Garavan en direction de Vintimille et de l'Italie
Le quartier de Garavan, est issu d'un ancien bourg implanté en bord de mer jusqu’à la frontière italienne. Il comporte de belles propriétés avec jardins. A proximité de Garavan se situe un ensemble de grottes préhistoriques. Dans l'une d'elles a été découvert, en 1875, l'Homme de Menton, déposé au Musée de l'Homme à Paris.
Une scène bien connue du film Le Corniaud, avec Bourvil et Louis de Funès, a été tournée au poste-frontière de Garavan.
En arrière de Menton, le hameau de Monti est sur la route qui conduit à Sospel et à l'arrière-pays.

Panorama sur Menton à partir de Garavan
Panorama sur Menton à partir de Garavan, tableau peint par Richard James C. dans les années 1920

Réservez votre Hôtel à     Menton (1)     Menton (2)


Menton: le Bastion

Le Bastion

Le Bastion a été construit en pleine mer, en 1636, par Honoré II Grimaldi, Prince de Monaco. Sa fonction était de protèger le port et la ville contre les incursions des Génois.

Aujourd'hui le Bastion abrite le Musée Jean Cocteau. Ce dernier en a supervisé sa restauration et a participé à sa décoration.



le Musée des Beaux-Arts est installé dans le Palais de Carnolès, qui est l'ancienne demeure d'Antoine I de Monaco. Ses jardins exposent une belle collection d'agrumes.





Eglise de Menton

L'église Saint Michel de Menton

L'église Saint-Michel est une basilique, elle est de style baroque. Elle domine la vieille ville et a été construite à partir de 1619 à l'initiative du Prince Honoré II de Monaco, elle est l'œuvre du Génois Lorenzo Lavagna. Elle a été consacrée en 1675.
L'église comporte deux clochers : la tour de l'horloge qui remonte au XVème siècle et provient d'une église antérieure et le campanile octogonal (53 m de haut, cf photos ci-contre).

Eglise Saint Michel de Menton

A partir du Quai Bonaparte, en bord de mer, on y accède par une rampe d'accès qui débouche sur la place Saint Michel pavée d'une mosaïque de petits galets. Cette place comporte aussi la Chapelle des Pénitents Blancs et est entourée de vieilles maisons, l'ensemble constitue un beau décor à l'italienne.

Eglise de MentonEglise de Menton
Eglise Saint Michel de Menton
Intérieur de l'église de Menton
L'église est à chevet plat et avec un faux transept. A l'intérieur les voûtes sont en berceau avec des peintures en trompe-l'oeil dans la partie centrale, il est richement décoré dans le style italien. Les chapelles intérieures sont de style baroque. Les autels sont en marbre, l'église possède un rétable de Saint Nicolas et un autre de Saint Michel, réalisé en 1569 par André Manchello.


Intérieur de l'église Saint Michel de Menton

En face de l'église Saint Michel, de petites ruelles conduisent au vieux cimetière implanté sur la crête du promontoire à l'emplacement de l'ancien château-fort. Il est disposé sur quatre terrasses superposées. On y découvre un beau panorama sur les deux baies sur lesquelles Menton est implanté.



Menton possède aussi une église russe-orthodoxe qui a été construite en 1892, dans un style russe du XVIIème siècle, par le danois Tersling. Cette église évoque l'importance de la colonie russe à la fin du XIXème siècle dans la ville et ses environs.





Menton à la Belle Epoque

Menton: le Casino
Menton: le Casino Municipal et la partie Sud des Jardins Biovès
Menton: Palais de l'Europe
A la fin du XIXème siècle, le tourisme a amené la création d'une nouvelle ville, à l'Ouest de la cité ancienne. De grandes avenues ont été réalisées.
Le centre de Menton est autour des Jardins Biovès, une promenade plantée d'arbres tropicaux avec des parterres fleuris (cf photo ci-dessus). Elle est bordée côté Ouest par l'avenue de Verdun et côté Est par l'avenue Boyer. C'est sur cette cette avenue qu'est situé le Palais de l'Europe (cf photo ci-contre), construit en 1909 par l'architecte danois Tersling et qui est un des principaux édifices du centre ville. Ce bâtiment est l'ancien casino de la ville. Il a été transformé en Palais des Congrès.

Menton: le Palais de l'Europe

Au Sud des Jardins Biovès, se situe le Casino Municipal (cf photo ci-dessus), réalisé en 1935. Il est sur la Promenade du Soleil (réalisée de 1863 à 1878) qui longe le bord de mer. Vers l'Ouest, celle-ci conduit à Roquebrune - Cap Martin, vers l'Est elle desservait les anciens grands hôtels de la ville: Westminster, Royal, Regina, Balmoral, noms qui traduisaient bien l'origine anglaise des premiers touristes de la station. C'est d'ailleurs un médecin anglais Henry Bennett qui a fait la réputation de Menton comme station climatique.
A la fin du XIXème siècle sont créées les infrastructures favorisant le tourisme comme la ligne de chemin de fer permettant de joindre, à l'Ouest Monaco et Nice et à l'Est Vintimille.
Au delà du tourisme, Menton a su développer, depuis plusieurs siècles, une importante production de citron. Celle-ci a elle-même générée une activité commerciale significative permise par la restructuration du port.
La ville a subi de gros dégâts pendant la Seconde Guerre Mondiale et la reconstruction n'a été achevée que vers 1960.





Le Cap Martin

Roquebrune - Cap Martin
Le Cap Martin et Roquebrune
Le Cap Martin possède de trés belles villas et permet de belles promenades dans les myrtes, genêts et pins d'Alep. On y trouve les ruines d'une basilique Saint Martin édifiée au XIème siècle. Au delà de ce Cap, vers l'Ouest, on atteint Cabbé avec les maisons établies à flanc de montagne (cf photo ci-dessous). Cabbé touche Monte-Carlo et Monaco.

Le Cap Martin et Cabbé
Le Cap Martin et Cabbé


Roquebrune-Cap Martin

Roquebrune
Le front de mer à Roquebrune
La commune de Roquebrune-Cap Martin est trés vaste puisqu'elle s'étend entre Menton et Monaco et couvre le Cap Martin.
Au bord du littoral s'étend la station balnéaire qui prolongue celle de Menton.

Vieux Roquebrune
Vue du Vieux Roquebrune
Centre du Vieux Roquebrune Chateau de Roquebrune
Roquebrune conserve aussi un village perché, qui a gardé un caractère médiéval, et le donjon d'un trés ancien château (Xème siècle). Le village comporte des ruelles dont certaines ont une pente trés raide.

Le château (cf photo ci-contre) remonte à la fin de l'époque Carolingienne (fin du Xème siècle), il a été construit par Conrad I, comte de Vintimille, pour protèger le rivage et les populations contre les attaques des Sarrasins. Le donjon fait 26 mètres de hauteur avec des murailles épaisses et machicoulis et meurtrières. Par la suite il est devenu la propriété des Grimaldi, Princes de Monaco qui l'ont remanié pour l'adapter à l'évolution de l'artillerie.
L'église Sainte-Marguerite date du XIIème siècle, elle a été sensiblement remaniée et sa façade est maintenant de style baroque.



Réservez votre Hôtel à     Roquebrune Cap Martin



Histoire de Menton et Roquebrune

La présence humaine sur le site de Menton et dans ses environs est très ancienne, on en a retrouvé des traces datant du Paléolithique.
Il est probable qu'à l'époque Romaine, la via Julia Augusta passait par le territoire de Menton. L'Histoire de Menton commence à la fin du Xème siècle avec l'expulsion des Sarrasins de la région par les comtes de Vintimille. Ceux-ci édifient un château sur la colline de Puypin, autour duquel se constitue une petite agglomération.
Au début du XIIIème siècle, les comtes de Vintimille cèdent Puypin et Menton à Guillaume Vento, un Génois. Les Vento édifient un nouveau château autour duquel se constitue l'actuelle ville ancienne de Menton.
En juillet 1262, Charles d'Anjou, comte de Provence, signe un traité de paix avec la République de Gênes, la région de Menton est à la frontière des deux états, mais côté génois.
La ville est concernée par les luttes en Guelfes (partisans du Pape) et Gibelins (partisans de l'Empereur Romain Germanique). La seigneurie est achetée en 1346 par Charles Grimaldi, seigneur de Monaco. Après plusieurs changements de suzeraineté et des soulèvements de la population de Menton, les Grimaldi parviennent à conserver définitivement la seigneurie à partir du début du XVIème siècle, période où la ville passe sous protectorat espagnol.
Dals la première moitié du XVIIème siècle, Honoré II Grimaldi est Prince de Monaco et seigneur de Menton et Roquebrune, c'est lui qui fait édifier l'église Saint Michel à partir de 1639.
De 1641 à 1701, Menton et Roquebrune, de même que Monaco, sont sous protectorat Français.
Pendant la Révolution Française et le Premier Empire, Menton et Roquebrune sont annexés par la France et font partie du département des Alpes-Maritimes dans l'arrondissement de San Remo. Les deux villes retournent à la Principauté de Monaco en 1814.
En 1848, la population de Menton et de Roquebrune se soulève contre les exigences fiscales de Florestan, Prince de Monaco. Les deux cités se constituent en république autonome. En 1860, le comté de Nice devient Français. En 1860, un plebiscite organisé à Menton et Roquebrune se prononce en faveur du rattachement à la France à laquelle le Prince Charles III de Monaco vend, en 1861, tous ses droits sur ces deux cités.
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Menton est occupée par l'armée italienne en juin 1940, les Allemands prennent le relais en septembre 1943. La ville est libérée en septembre 1944, même si les dernières positions de l'armée allemande, dans les montagnes frontalières, n'ont été réduites qu'en avril 1945.


Guides et Cartes pour découvrir la France

Cartes Routières     Guides Touristiques     Tous les Guides Bleus     Guides des Randonnées Pédestres

Carte au 1/25000ème :   Cartes Série Bleue de l'IGN       Cartes Série Top 25 l'IGN

Consultez la Librairie de FranceBalade      Accés à la Librairie en ligne





 Réservez votre Hotel dans les Alpes         Réservez votre Hotel en Italie      Hotels des autres Pays


Visite de la Côte d'Azur                 Accueil Côte d'Azur           Côte d'Azur et Riviera Italienne

Menton    Roquebrune-Cap Martin   Les routes des Corniches   La Turbie    Monaco    Eze    Beaulieu   

Cap Ferrat   Villefranche   Nice   Arrière Pays Niçois   Sospel   Peille   Lucéram   Vence, St Paul de Vence et Cagnes   Grasse

Antibes-Juan les Pins   Biot, Valbonne    Golfe-Juan, Vallauris et la Route Napoléon    Cannes    L'Estérel

Saint Raphael    Fréjus    Massif des Maures    Saint Tropez    Le Lavandou et Bormes les Mimosas    Hyeres    Toulon    La Provence

Achetez des Livres sur la Provence et la Cote d'Azur


Librairie sur la Cote d'Azur et la Provence

Côte d'Azur (Guides Bleus)       Provence-Côte d'Azur (Guide Hachette)        Provence - Côte d'Azur (Guide Voir)

   En Provence sur les pas de Giono    Provence-Alpes-Côte d'Azur    La Côte d'Azur de Jacques-Henri Lartigue       Provence  

Provence (Guide Vert)    Voyages en Provence, Alpes, Côte d'Azur      Dictionnaire de la Provence et de la Côte d'Azur    

Histoire de Provence-Alpes-Côte d'Azur     Peintres de la couleur en Provence, 1875-1920

Achetez d'autres Livres sur la France et ses régions







L'Arrière-pays de Menton

L'arrière-pays de Menton est assez montagneux. Il possède de nombreux villages typiques et intéressants, à commencer par Gorbio, Sainte Agnès et Castellar.
La route en direction de Sospel offre de splendides panoramas sur la mer Méditerranée. Elle franchit le col de Castillon (710 mètres d'altitude). Sospel était jadis était une ville relativement importante, elle a conservé un pont médiéval avec sa tour à péage.
Au delà de Sospel une route sinueuse monte au col de Brouis (880 m), permet d'atteindre Breil sur Roya puis d'emprunter les Gorges de Saorge avant d'atteindre Saint Dalmas de Tende et Tende. Au delà, le passage du col de Tende (grâce à un tunnel) permet de rejoindre l'Italie avec la station de Limone-Piemonte et la ville de Cuneo.
On peut aussi explorer la vallée de la Bévéra et les Gorges de Piaon ( cf Arrière pays Nicois).



Gorbio

Panorama sur Gorbio
Panorama sur Gorbio
Gorbio est un village perché au-dessus de Menton et Roquebrune. Il est desservi par un torrent, le Gorbio, qui descend ensuite vers la mer Méditerranée. Sur la place principale de Gorbio, on découvre un panorama magnifique.
Gorbio conserve la Tour Lascaris (XIIème siècle), reste de l'ancien château féodal. La Chapelle des Pénitents Blancs a été construite au milieu du XVème siècle. L'église Saint-Barthélemy est de la fin du XVIIème siècle.
Plan de GorbioRue ancienne de Gorbio
Gorbio ancien
Gorbio est sans doute apparu à la fin du Haut Moyen-Age (Xème siècle), les populations se réfugiant sur les hauteurs pour éviter les incursions des Sarrasins.
A partir du XIIème siècle, le bourg est un fief relevant des comtes de Vintimille, de même que la région voisine. A l'époque de Charles d'Anjou, comte de Provence, Gorbio passe temporairement sous son contrôle puis revient aux comtes de Vintimille et à leurs successeurs, les Lascaris.
En 1388, Gorbio, comme le reste du comté de Nice rentre dans le domaine de la famille de Savoie. Le village est rattaché à la France en 1860 après un plebiscite.
A la fin du XIXème siècle, Gorbio commence à bénéficier du tourisme qui se développe à Menton et Roquebrune.


Sainte Agnès

Panorama sur Sainte Agnès
Panorama sur Sainte Agnès avec le château en haut du piton rocheux
Sainte Agnès est un des plus beaux villages de France. Il est situé à 670 mètres d'altitude et domine tout le littoral méditerranéen. Les panoramas qui s'offrent à la vue sur la mer Méditerranée et les montagnes sont exceptionnels. Un sentier muletier relie Sainte Agnès et Gorbio.
Eglise de Sainte AgnèsRue ancienne de Sainte Agnès
Sainte Agnès ancien:   Eglise Notre-Dame-des-Neiges                                             Rue ancienne                   

L'origine de Sainte Agnès est ancienne puisqu'il existait au XIème siècle. L'église du village est dédiée à Notre-Dame-des-Neiges (cf photo ci-dessus à gauche).
Le château féodal a été construit au XIIème siècle, il a pour origine un castrum Romain. Ce château, qui défendait le village, permettait aussi de surveiller de contrôler la région et le littoral, il a donc été l'objet de nombreuses disputes au Moyen-Age. Il a été demantelé à l'époque de Louis XIV.
Sainte-Agnès a été rattachée à la France en 1860, en même temps que le reste du comté de Nice.
Un fort, faisant partie de la Ligne Maginot, a été construit dans la falaise, côté Menton, entre 1932 et 1936.


Panorama sur Castellar

Castellar

Castellar se situe à sept kilomètres de Menton et à une altitude de 370 mètres. La route d'accès est très sinueuse. La vue sur la mer Méditerranée et les montagnes est très belle.
Le village actuel de Castellar a été construit au milieu du XVème siècle par les habitants de l'ancien village. Il faut compter environ une heure de marche pour atteindre les restes du Vieux Castellar qui sont situés sur un éperon rocheux, au Nord-Est du village actuel.

Panorama sur Castellar et le Roc d'Orméa (1130 m)

Le village a la forme d'un quadrilatère, il a été construit sur un plan régulier avec des rues parallèles et droites qui sont reliées entre elles par des passages sous vôute. Une partie de l'ancien palais des comtes de Vintimille subsiste en face de l'église, les seigneurs de Castellar appartenaient à la famille de Vintimille-Lascaris. Le Palais Lascaris date du XVIIème siècle, il a été racheté par la ville.
L'église Saint Pierre date du milieu du XVème siècle, elle a été remaniée et agrandie à partir du XVIème siècle jusqu'à la fin du XIXème siècle (consécutivement aux dégats causés par un tremblement de terre).

Castellar a été rattaché à la France en 1860, en même temps que le reste du comté de Nice.


Sospel

Le Pont Vieux de Sospel
Le Pont Vieux de Sospel (reconstruit aprés la Seconde Guerre Mondiale)
Sospel se situe à 350 mètres d'altitude, elle est une vingtaine de kilomètres au nord de Menton et à quarante kilomètres de Nice ainsi qu'à proximité du Parc du Mercantour. La ville est traversée par la rivière la Bévéra.
Sospel avait jadis une certaine importance car elle était un noeud de communication entre le comté de Nice et les possessions, plus au nord, des ducs et rois de Savoie. C'est aujourd'hui un centre touristique et de villlégiature.
La ville compte environ 3000 habitants, elle se situe au confluent des rivières de la Bevera et du Merlanson, dans un paysage de moyenne montagne. Elle n'est qu'à dix kilomètres de la frontière Italienne, c'est d'ailleurs dans cette direction que la route est la plus facile car autrement tous les chemins conduisant à Sospel nécessitent le franchissement de Cols (Braus, Castillon, Brouis,Turini).
Le Parc du Mercantour et la Vallée des Merveilles ne sont pas loin, vers le nord.

Panorama sur Sospel et la BévéraLe Pont Vieux
Le Pont Vieux (cf photo ci-dessus) a été réalisé au XIIème siècle, il permet de franchir la Bévera. Etant sur la route du sel, il fallait payer un péage pour le franchir. La Tour centrale a été sérieusement endommagée par un bombardement lors de la Seconde Guerre Mondiale, il a été reconstruit en 1953. Le pont dessert la place Saint Nicolas qui comporte d'anciennes maisons sur arcades.

Panorama sur Sospel et la Bévéra avec au centre le Pont Vieux


La Place Saint Michel
La place Saint Michel comprend l'église et des maisons gothiques sur arcades, elle est en forme d'entonnoir irrégulier. Le Pape Pie VII a sejourné, en 1809, dans une vieille maison, à droite de l'église. Les arcades abritaient des boutiques car Sospel avait une bonne activité commerciale.

La Cathédrale Saint Michel
L'ancienne cathédrale Saint Michel est à l'origine un édifice roman, seul le clocher (XIème siècle) subsiste de cette époque. Elle a été reconstruite au début du XVIIIème siècle par l'architecte Niçois Jean André Guibert, elle est de style baroque et ressemble à l'église Sainte Réparate de Nice.
L'intérieur de l'édifice possède une riche décoration avec ses fresques, dorures, retables, dont une oeuvre de François Bréa, la Vierge immaculée qui date de 1520.

Histoire de Sospel
Sospel est un lieu de passage obligé sur la route du sel entre Nice et Turin au moyen-âge, la ville a un évêché dès le Vème siècle.
Au début du moyen-âge Sospel relève d'abord du comté de Vintimille, puis de celui de Provence en 1258, et enfin de la Savoie à partir de 1388. Elle devient une viguerie du comté de Provence puis de la Savoie. En 1370, lors du grand schisme Papal, la ville prend parti pour le pape d'Avignon et redevient temporairement évêché.
L'intégration de Sospel au duché de Savoie contribue à sa prospérité car la ville est un noeud de communication entre le comté de Nice et le reste des Etats Savoyards.
Sospel est rattaché à la France en 1860, en même temps que le reste du comté de Nice.
Près de Sospel se trouve le Fort Saint Roch, construit en 1930 et qui faisait partie de la Ligne Maginot. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, Sospel a souffert des combats de 1944.


Tende

Panorama sur Tende
Panorama sur Tende et la Ripe de Bernou (1800 m)
Tende est une ville qui est à 790 mètres d'altitude sur la rivière la Roya. La Ripe de Bernou (1800 m) qui la surmonte contribue a lui donner une allure alpestre. Tende a été rattachée à la France en 1947, de même que le village voisin de La Brigue.
La ville ancienne est en hauteur, au pied des ruines du château des Lascaris. Celui-ci a été construit au XIIIème siècle et démantelé en 1692, pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, à l'époque de Louis XIV. La ville moderne est en contrebas, le long de la route qui conduit au col de Tende.
Panorama sur Tende
La ville ancienne conserve des maisons qui remontent au XVème siècle, les toits sont souvent débordants. Les rues sont étroites et pentues. A noter les clochers Renaissance des Chapelles des Pénitents Blancs et des Pénitents Noirs.


La Collégiale Notre-Dame de l'Assomption
Elle a été construite au début du XVIème siècle, sauf la tour qui est antérieure. A l'intérieur on peut toujours voir les tombes des Lascaris, anciens seigneurs du lieu. Le plafond de la sacristie est décoré de fresques du XVIIème siècle.


Tende est un bon point de départ pour faire des randonnées pédestres et même des ascensions. Côté Ouest, le Mont Agnelet s'élève à 2200 mètres d'altitude et le Mont Chajol à 2300 mètres, côté Est, le Mont Bertrand est à 2480 m et la Pointe Marguareis à 2650 m.
L'excursion la plus recherchée est cependant celle conduisant à la Vallée des Merveilles.



Histoire de Tende
Tende a toujours fait partie du comté de Nice et en a suivi le destin. Pourtant en 1860, bien qu'ayant voté son rattachement à la France, la ville reste dans le royaume de Savoie: Napoléon III ne voulait pas priver le roi Victor-Emmanuel II de ses terrains de chasse dans le massif du Mercantour.
En 1947, à l'issue des traités pour le règlement de la paix après la Seconde Guerre Mondiale, un nouveau plebiscite approuve le rattachement à la France.

Le Col de Tende
Une dizaine de kilomètres au Nord de Tende, la route atteint le Col de Tende. Celui est franchi grâce à un tunnel (1330 m d'altitude) long de plus de trois kilomètres. L'ancienne route conduisant au col (1870 m) est très difficile avec des séries de lacets impressionnants, arrivé au col on découvre un très beau panorama sur les Alpes Italiennes, depuis le Mont Viso jusqu'au Mont Rose quand le temps le permet.
De l'autre côté du tunnel, on rentre en Italie avec la descente sur la station de Limone-Piemonte et au delà sur la ville de Cuneo.





Vintimille

Vieille ville de Vintimille
Panorama sur la vielle ville de Vintimille

Vintimille est située à l'embouchure de la rivière Roya et à ce titre fait le lien entre la Ligurie italienne et la Provence française, en effet la partie haute de la vallée de la Roya est française. La ville se situe dans une crique sur la mer Méditerranée, à l'abri de la montagne, ce qui lui permet de bénéficier d'un climat doux. D'ailleurs une partie significative du proche arrière-pays est exploitée pour la culture des fleurs, qui est l'activité dominante de la ville et de ses alentours.

Histoire
Vintimille a un long passé historique. Le site a été habité dès la préhistoire, au lieu-dit des Balzi Rossi, on a retrouvé des éléments qui permettent de retracer la vie des hommes de Néandertal et de Cromagnon. Plus tard, Vintimille est devenue la capitale des Ligures Intemeli. A l'époque romaine, elle bénéficie du statut de Municipe. Sur le côté est de la ville, près de la gare, subsistent une partie du théâtre antique, on a également des thermes et des habitations de l'époque romaine. A la fin de l'Empire Romain, la ville devient le siège d'un évêché.
Au Moyen-âge, la ville est le chef-lieu d'un comté significatif fondé en 950. Il s'étendait, sur le littoral, de Monaco à San Remo et intègrait les vallées de la Bévéra et de la Roya. Mais les comtes de Vintimille ne parviennent pas à garder la maitrise de leur comté. En 1258, Charles d'Anjou, comte de Provence (futur roi de Naples et de Sicile) acquiert des droits sur une partie du comté (voies d'accès à l'Italie et col de Tende). Dans la durée cependant, l'influence gênoise était devenue de plus en plus forte et en 1262 un traité entre le comte de Provence et la République de Gênes fait passer Vintimille sous le contrôle de cette dernière.

Promenade en ville
Le quartier médiéval s'étend sur la colline du Cavo, sur la rive droite de la Roya, il comporte des ruelles escarpées avec des maisons serrées les unes contre les autres (cf photo ci-dessus). L'ensemble est entouré de murailles construites au XVIème siècle. En centre ville, la cathédrale de L'Assunta est de style roman (XI-XIIIèmes siècles) avec un baptistère octogonal. L'église San Michele est du XIIème siècle, une borne milliaire de la Via Aurelia a été remployée comme colonne, la crypte est intéressante, le beffroi est aussi du XIIème siècle. Le couvent des Canonichesses a été édifié sur les restes d'un château du XIème siècle.
La partie moderne de la ville s'est implantée essentiellement sur la rive gauche de la Roya, près du rivage de la mer Méditerranée.
Six kilomètres à l'ouest de la ville se situent les Jardins Botaniques Hanbury, sur le promontoire de la Mortola. Ils ont été créés en 1867 par un Anglais et comportent des plantes méditerranéennes et tropicales.
En remontant le Val Nerva, à partir de Vintimille, la route conduit dans l'arrière pays qui possède des villages typiques méritant le détour comme Pigna, qui a conservé en l'état sa configuration d'origine.

En savoir plus sur la Riviera du Ponant  


Réservez votre Hôtel à     Vintimille








Visitez:  Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins

Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine

L'Italie   Les Alpes Italiennes   Rome Antique   Florence   La Toscane

Gènes, la Ligurie    Riviera du Ponant    Riviera du Levant    Cinque Terre    La Spezia

Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc



La Riviera Italienne

L'Italie se situe à l'Est de la Provence. La Côte d'Azur se prolonge par la Riviera du Ponant, Gênes, la Riviera du Levant, les Cinque Terre et avec La Spezia et le Golfe des Poètes. Il est donc naturel que ces régions aient de nombreux points communs, d'abord le relief et le climat mais aussi le tourisme et le style de vie. La Riviera fait partie de la Ligurie, une région du Nord-Est de l'Italie.

Le chef-lieu de la région de Ligurie est Gênes, un des principaux ports de la Méditerranée. La République de Gênes a été trés puissante au Moyen-Age et ceci trouve sa traduction dans l'architecture et les monuments de la ville.
De manière analogue aux Alpes-Maritimes, la Riviera du Ponant possède un bord de mer peuplé et animé avec en particulier une ville comme San Remo qui est un peu le pendant de Nice et de Cannes. Certaines stations comme Albenga et Noli associent les bains en bord de mer et l'Histoire avec leur rues et monuments médiévaux. L'arrière pays est également intéressant avec des villages typiques méritant le détour comme Pigna.
A l'Est de Gênes se développe la Riviera du Levant avec des sites et des stations touristiques réputées comme Camogli, Santa Margherita Ligure, Portofino, Rapallo, les Cinque Terre et avec La Spezia et le Golfe des Poètes.
La station touristique de Camogli
La station touristique de Camogli
Réservez votre Hôtel en Italie du Nord et Ligurie
Italie    Rome    Florence    Venise    Venise-Lido    Turin    Milan    Bergame    Brescia    Verone    Bologne    Gênes
Riviera du Levant :    Camogli    Chiavari    La Spezia    Lerici    Levanto    Nervi    Portofino    Portovenere
Rapallo    Riomaggiore    Santa Margherita Ligure    Sestri Levante
Riviera du Ponant    Alassio    Albenga    Albisola Marina    Arenzano    Bordighera    Celle Ligure    Finale Ligure
Imperia    Laigueglia    Loano    Pegli    Savone    Spotorno    San Remo    Varazze    Varigotti    Vintimille



 Votre Hotel en France       Votre Hotel en Italie       Votre Hotel en Espagne     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague